4 erreurs à ne pas commettre pour un éditeur d’apps Android

Il est vrai qu’il est plus difficile de gagner de l’argent avec une application Android qu’une application IOS. Cependant, ce n’est pas impossible. Et oui, les utilisateurs d’Androphone ne doivent pas être négligés mais il y a des règles à respecter. Voici les erreurs à ne pas commettre si l’on souhaite que son application soit rentable sur le Play Store.

Tout d’abord, je vais citer les erreurs à ne pas commettre :

  1. Utiliser le même modèle économique pour l’iPhone et pour les devices sous Android.

    Les utilisateurs d’iPhone et ceux d’Android sont identiques. C’est que pense beaucoup trop  d’éditeurs d’applications. Un utilisateur d’iPhone aura moins de difficulté à acheter une application (sans compter les iPhones craqués) qu’un utilisateur Android. Cela vient surtout de l’habitude de ce dernier à tout trouver (ou presque) gratuitement. Un exemple tout simple : Angry Bird que tout le monde connaît.

  2. N’avoir qu’une application payante disponible sur Play Store.

    Si vous pensez que votre application doit obligatoirement être payante et qu’aucune autre similaire (gratuite) existe sur le Play Store. Ce serait encore une erreur de croire que les users vont se ruer vers votre application et la télécharger (donc la payer) par million, même si cela peut arriver quelques rares fois. Il faudra plutôt essayer de mettre à disposition une version lite (gratuite) de celle-ci, pour donner envie de découvrir la version complète. Par exemple Blyts à fait ça avec l’application Greedy Spider (un jeu que j’apprécie tout particulièrement).

  3. Encapsuler un site mobile dans une application.

    Je dirais que c’est l’ERREUR à ne pas commettre, même les deux ci-dessus sont moins graves. Si les mobinautes (iPhonautes et Androinautes) (promis j’arrête d’inventer des mots au prochain article) s’en aperçoivent, ils le feront savoir via leurs commentaires. La conséquence est que le nombre de téléchargement va baisser en faveur d’autres applications concurrentes. Cela vaut aussi pour les applications demandant une connexion internet pour fonctionner. Il faut toujours prévoir un mode hors ligne de son application car sur Android il est possible de couper sa connexion internet pour économiser sa batterie (et c’est très utilisé). Je ne donne pas d’exemple même si j’en connais quelques-uns.

  4. Pas d’utilisation des touches retours et menu des téléphones Android.

    Ne pas tenir compte de ces boutons va dégrader l’expérience utilisateur. Dans la plupart des cas, l’application a été développée pour iPhone ensuite adapté pour Android. En effet, les iPhone ne possèdent qu’un bouton Home. N’oubliez pas qu’entre Google et Apple, il y a un peu de tension. Ne gâchez pas vos chances de vous faire connaître sur cette plate-forme. Voilà mon dernier exemple, faites comme Plyce Shopping, l’application Android et comme celle de l’iPhone mais elle intègre toutes les possibilités des Androphones.Et vous, avez-vous d’autres erreurs à signaler ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s